Pour télécharger l’épisode, c’est ici.

Qu’est-ce qu’on vous sert ?

Décrocher un rendez-vous de prospection, c’est fait ! Et maintenant ? Comment transformer l’essai ? Comment viser juste quand on a plusieurs compétences et un prospect potentiellement plusieurs besoins ? Comment sortir du lot face aux concurrents ? Et comment enclencher sur du concret ? Bref, comment réussir un rendez-vous de prospection ?

La méthode évoquée par Mathieu est la méthode Spin de Sparklane.

Vous prendrez autre chose ?
Focus sur les Sleeping Giants, un groupe d’internautes qui luttent contre les sites de fake news et de haine, en leur faisant perdre leurs revenus publicitaires.

L’addition s’il vous plait !

  1. La première impression est capitale
  2. Validez à qui vous avez affaire : est-ce le décideur ou non ?
  3. Ce qui intéresse le client, c’est lui-même, pas vous.
  4. Faites en sorte de créer un lien de confiance avec le décideur.
  5. Identifiez quel est leur budget.
  6. Soyez bien timé et menez l’entretien.
  7. Finissez par un agenda clair et valider les différents points.

Merci, à bientôt !

Un espresso vite fait
“Si la personne en face n’est pas le décideur, il ne faut pas hésiter à couper court”.

“Le RDV de prospection n’est pas centré sur vous, mais sur le prospect.”

“Pour créer un lien de confiance, il faut rester soi-même, sourire, se montrer ouvert.”

“Plus vous arrivez en avance, plus des choses intéressantes peuvent se passer.”

“Les 2 parties ont intérêt à parler du budget.”

Ca a été ?

Alors, prêts pour votre prochain rendez-vous de prospection ?

Dites-nous tout en commentaire et n’hésitez pas si vous avez des questions.

Merci de votre écoute, à dans 15 jours !

Vous ne voulez pas louper le prochain épisode ?

Alors inscrivez votre adresse mail juste ici...​


Pour télécharger l’épisode, c’est ici.

Qu’est-ce qu’on vous sert ?

De nombreux livres et de nombreuses études ont démontré que la peur est un bon levier pour capter l’attention. Pourtant, Pepsi vient de se brûler les doigts avec les émotions négatives en surfant sur le mouvement Black lives matters. Alors quand, pourquoi et comment manier la peur ?

Pour voir les spots évoqués : Orangina Rouge, Sécurité routière (Les annonces, le passage piéton, Apple 1984.

Vous prendrez autre chose ?
Zoom sur le livre Strenghts Finder 2.0 de Don Clifton qui développe la théorie que l’on se focalise trop sur ses faiblesses et pas assez sur ses forces et vous aide à identifier les vôtres.

L’addition s’il vous plait !
1. Le levier de la peur permet de capter l’attention sur des sujets anxiogènes.
2. La peur est principalement utilisée pour générer un changement de comportement.
3. La peur doit être dosée sous peine de provoquer un rejet complet.
4. La peur, doit trouver une réponse ou un moyen d’action proportionnel.  
5. Si la peur n’est pas justifiée par un enjeu vital, il est préférable de la mixer à une émotion positive.

Merci, à bientôt !

Un espresso vite fait
“Générer une émotion, c’est capter l’attention et favoriser la mémorisation”.

“Comme vous, les marques préfèrent avoir l’air sympa. Alors elles jouent donc plus volontiers sur les émotions positives.”

“Le levier de la peur correspond plutôt à des cas particuliers.”

“Quand on part sur le levier de la peur gratuitement, sans que le sujet ne le justifie et sans mixer avec une autre émotion : c’est qu’on a rien à dire. Ca révèle souvent une faiblesse du produit.”

“La règle en communication, c’est qu’il n’y a pas règle… Du moment que c’est bien fait.”

Ca a été ?

Alors, la marketing de la peur est-il une option pour vous ?

Dites-nous tout en commentaire et n’hésitez pas si vous avez des questions.

Merci de votre écoute, à dans 15 jours !

Vous ne voulez pas louper le prochain épisode ?

Alors inscrivez votre adresse mail juste ici...​